Est-il préférable d’investir son capital en une ou plusieurs fois ?

Bonjour et bienvenue dans cette vidéo dans laquelle nous allons voir si lorsque l’on investit en bourse il vaut mieux investir tout son capital dès le début, donc le faire ce qu’on appelle un investissement forfaitaire, ou bien d’investir progressivement son capital donc de faire entrer progressivement sur l’argent sur les marchés financiers. C’est ce qui est appelé l’investissement progressif.

Donc pour cela et bien nous allons nous baser sur une étude qui a été faite par le fonds d’investissement américain Vanguard, d’ailleurs vous pouvez télécharger l’étude complète au format pdf en cliquant sur le premier lien en description de cette vidéo. Et j’en profite pour remercier Alexandre qui est un membre du club quand ils trading, bonjour à tous Alexandre, puisque c’est Alexandre qui m’avait partagé cette étude.

Donc voici les termes qui sont utilisés dans cette étude de Vanguard et donc que nous allons utiliser également dans cette vidéo. Donc le LSI donc on prononcera la française on va dire elle « L » « S » « I » dans la vidéo, donc c’est le lump-sum investing, donc c’est le principe d’investir de façon forfaitaire. C’est à dire disons que vous ayez je veux dire un chiffre arbitraire mais vous ayez par exemple cent mille euros à investir en bourse et bien dès le début lorsque vous lancez en bourse vous mettez vos cent mille euros dès le début sur votre compte boursier vous l’investissez est entièrement dès le début. Et la deuxième solution qui est le DCA, donc « D » « C » « A » que nous prononcerons à la française, dollar-cost averaging, qui est l’investissement progressif. Qui est par exemple si vous avez 100 mille euros et bien au lieu de mettre les 100000 euros dès le début et bien par exemple vous par 12 et vous investissez un douzième de votre capital chaque mois pendant 12 mois.

Et c’est justement cette façon qui utilisée pour le DCA dans l’étude de Vanguard. Donc là vous avez les deux principes qui seront utilisés cette étude. Donc première ligne on voit DCA. Donc dans les deux cas tous les résultats que nous allons voir sont sur une base totale d’investissements de 10 ans. Ils comparent les deux stratégies donc DCA qui est l’investissement progressif et LSI l’investissement forfaitaire. Ils comparent les deux stratégies sur une période de 10 ans. Simplement avec la première stratégie, donc l’investissement progressif DCA, bien ils partent du principe que on investit un douzième du capital par mois pendant 12 mois. Ce qui fait que seulement au bout de la première année on a à ce moment-là notre capitale qui est totalement investi. Et ensuite on le laisse pour les neuf années suivantes, donc ça fait un total de dix ans. Et LSI et bien tout simplement on met tout le capital dès le début.

Donc qu’est-ce que cela aurait donné. Et bien ce qui est bien sûr cette étude c’est qu’ils ont comparé trois marchés. Donc le marché américain, le marché au Royaume-Unis et le marché financier australien, tout ça sur des périodes relativement longues. Donc là on voit premier exemple, on va regarder les Etats-Unis donc ils ont étudié ça de 1926 à 2011 sur un portefeuille, donc voilà c’est le portefeuille courant, composé à 60% d’actions, donc ils ont pris voilà un panel ce qui correspondrait maintenant par exemple l’ETF s&p 500 qui n’existait pas en 1926 bien sûr. Donc voilà ils ont pris un panel composé à 60% d’actions et 40 % d’obligations d’état. Et ils ont fait ça vraiment sur les périodes de douze mois glissants intégral sur cette période-là. C’est à dire que par exemple en 1926 ils ont fait donc de janvier 1926 à fin décembre 1926 puis de début février 1926 à fin janvier 1927 etc etc. Donc ils ont fait vraiment les périodes de 12 mois glissantes toutes les paires de 12 mois glissantes qu’il a eu durant cette période-là.

Et on voit que et bien dans 67 % des cas. Le fait donc lump sum, c’est le fait d’avoir fait un investissement forfaitaire de tout avoir mis dès le début, dans 67 % des cas cela a été plus profitable que l’investissement progressif et donc l’investissement progressif et bien a été plus profitable dans seulement 33 % des cas. Et dans cet exemple là ils ont fait donc ce que je vous disais dans le slide précédent, l’investissement progressif c’est à dire ils ont investi progressivement leur capital sur 12 mois puis ils l’ont laissé travailler sur les neuf ans. Donc on voit aux Etats-Unis donc, temps 67 % des cas, c’est l’investissement forfaitaire qui a été le plus profitable.

Maintenant au Royaume-Unis donc la période est un peu plus courte, de 1976 à 2011. Et bien là c’est quasiment similaire, c’est similaire même. Donc dans 67 % l’investissement progressif a été plus profitable.

Et enfin en Australie, on voit voilà que c’est les investissements sont quasiment similaires. Donc là on est sur une période de 1984 à 2011. Et bien l’investissement forfaitaire a été plus profitable donc dort encore une fois dans deux tiers des cas.

Donc voilà donc pour les trois cas, c’était donc Etats-Unis, Royaume-Unis et Australie. Les trois cas on était sur un portefeuille composé à 60% d’actions et 40% d’obligations d’état. Et donc voilà pour les trois pays, on voit que dans les deux tiers des cas, l’investissement forfaitaire est le plus profitable.

Maintenant on peut se demander, là on est de 60% en actions 40 % d’obligations, est-ce que si on augmente la part d’actions ou la part d’obligations, est-ce que ça change vraiment les résultats. Et bien ils ont regardé cela aussi, on va voir ensemble.

Et bien donc là, la flèche rouge ce sont les trois slides qu’on a vus précédemment, donc 60% equity, 60% d’actions et 40% d’obligations. Donc on a bien les résultats qu’on a vu précédemment. Et là si vous regardez par exemple la première ligne, 100% equity donc 100% action, ou la troisième ligne donc 100% bonds donc c’est 100 % d’obligations. On voit que, bien ça ne change pas significativement les résultats, voilà a quelques pourcents près on est toujours plus ou moins dans deux tiers des cas où l’investissement forfaitaire est plus profitable que l’investissement progressif.

Alors on a vu précédemment que donc dans deux tiers des cas, l’investissement forfaitaire est plus profitable que l’investissement progressif. Mais maintenant on peut se demander, et bien dans quelle proportion l’investissement forfaitaire est plus profitable. Et bien ils ont aussi regardé ça bien sûr.

Donc là ils sont partis sur le portefeuille composé à 60% d’actions et 40 % d’obligations d’état. Donc dans les deux cas, ils comparent deux stratégies d’investissement qui duraient dix ans. La première donc LSI, c’est l’investissement forfaitaire, on investit tout dès le début, encore une fois je me répète. Mais pour que ce soit claire, même si on investit tout dès le début et on garde son portefeuille pendant dix ans, donc 60% en actions 40 % d’obligations. Et la deuxième solution, donc DCA, on investit progressivement donc un douzième de son capital par mois pendant la première année et on laisse ensuite tout son capital travailler pendant les neufs ans suivants. Ce qui fait également un investissement total de 10 ans. Et bien donc on savait déjà que l’investissement forfaitaire, donc LSI, est plus profitable dans deux tiers des cas, mais de combien il est plus profitable. Et bien aux Etats-Unis, en moyenne ça a été plus profitable de 2,3% sur la totale de 10 ans. Au Royaume-Unis, en moyenne de 2,2%. Et en Australie en moyenne de 1,3%.

Alors ils ont également sans donner les chiffres précis, mais vous pouvez lire l’étude complète, encore une fois vous pouvez la télécharger dans la description. Ils indiquent sans donner les chiffres exacts de leurs résultats, mais il indique aussi qu’ils ont testé d’autres variantes. C’est à dire pour la méthode DCA, là on voit que c’est DCA sur 12 mois, donc on investit progressivement durant la première année et à la fin de la première année on est totalement investi. ils ont regardé, si le fait d’investir progressivement, au lieu de faire sur 12 mois si le fait de le faire sur 3 mois ou 6 mois ou 24 mois ou 36 mois, changeait quelque chose. Et bien ils ont vu que ça a changé le ratio de périodes où le LSI est plus profitable, mais en tout cas dans tous les cas le LSI était plus profitable. Peu importe les paramètres qu’ils ont qu’ils ont utilisés, dans tous les cas l’investissement forfaitaire est plus profitable.

Qu’est-ce qu’on peut en conclure, et bien finalement tout semble assez logique. Pourquoi ? Parce que c’est ce qu’ils disent dans l’étude d’ailleurs, c’est que en fait comme le cash durant tous ces périodes-là, le cash est moins rentable que l’investissement que ce soit en actions ou en obligations. Et bien il est assez logique que le fait d’investir tout dès le début nous amène un meilleur rendement, une meilleure performance totale, que d’investir progressivement. Puisque c’est comme si par exemple, vous avez par exemple une usine, je vais faire quelque chose pour essayer de vulgariser. Là par exemple une usine avec 10 machines qui fabriquent des pièces. Et bien au lieu de les mettre toutes au travail dès le début, on les met au travail progressivement. Et donc forcément, et bien là la 9 10 11eme machine, qui arrive à la fin, et bien forcément pendant tous les premiers mois elle ne produisait rien.

Donc c’est normal que, dans ces périodes là quand, le cash est moins rentable que l’investissement en bourse, que ce soit en obligations en actions. Et bien c’est normal que dans ces périodes-là, le fait de tout investir dès le début, nous amène une meilleure performance finale. Et voilà, il conclut par une chose, quelque chose que je partage, qui est même si on sait que c’est plus rentable de tout investir dès le début. Et bien psychologiquement, je pense quand même qu’il est beaucoup plus facile d’investir progressivement, puisque on va avoir moins de variations importantes. C’est-à-dire que, et bien, si les marchés montent, en investissant la même somme, que ce soit en euros en dollars. Quand les marchés seront haut, vous pourrez acheter moins d’actions, en nombre d’actions. Quand les marches resteront bas, vous pourrez en acheter plus. Donc pour résumer, vous achetez moins de quelque chose qui est cher, et plus de quelque chose qui est pas cher. Ce qui semble être assez sain comme principe.

Et ils disent également que, donc là dans l’étude vous verrez au tout début à l’introduction si vous la lisez. Au tu début ils disent qu’il y a deux cas de figure. Soit par exemple on reçoit une grosse somme, par exemple ils disent dans un exemple pour illustre. Ils disent que et bien par exemple ce serait le cas par exemple d’une fondation qui recevraient une grosse donation, voilà et qui après va placer l’argent en bourse, pour voilà faire ses bonnes œuvres. Cette fondation elle reçoit cette grosse somme, donc là elle peut se poser la question, est ce qu’il vaut mieux investir progressivement l’inflation forfaitaire. Donc ça arrive comme ça, où quand par exemple on vend un bien immobilier, on va ensuite investir en bourse, quand on a une grosse somme d’un coup. Mais par contre il y a beaucoup de cas, où pour des particuliers notamment, l’investissement progressif en fait est finalement la méthode qui est la plus employée, parce que c’est naturellement la plus simple. Puisque les particuliers n’ont pas une grosse somme qui tombent du ciel. Et ils investissent c’est ce qui est conseillé de faire qui est très bien je pense, investir par exemple je dirais 10% de son salaire en bourse chaque mois. Donc l’investissement finalement progressif dans ce cas-là, se fait de façon naturelle.

Donc voilà j’espère que cela vous a intéressé encore une fois vous pouvez télécharger l’étude complète au format pdf dans la description de cette vidéo, donc dans le premier lien, et vous aurez encore plus de détails. Merci pour votre attention

Tags : investir en bourse, comment investir son argent, gagner de largent, indépendance financière, liberté financière, comment investir en bourse, dans quoi investir, devenir riche, investir son argent, revenu passif, débuter en bourse, dans quoi investir en 2021, dans quoi investir son argent, investissement rentable, comment investir son argent quand on est jeune, placer son argent, investissement immobilier, comprendre la bourse, gagner en bourse, où placer son argent